Lego est une marque octogénaire danoise qui, depuis quelques années, a su retrouver un leadership dans son secteur grâce à son audace et son esprit d’innovation. C’est un créateur de jeux « trendy » au marketing ultra performant qui a su surfer sur l’exploitation de licences de Blockbusters comme Harry Potter, Lord of The Ring, BatmanSimpson Cette société est considérée par certains analystes comme « l’entreprise la plus puissante au monde » en 2015 (dixit cabinet BrandFinance).
Les mythiques et indémodables briques Lego m’offrent un vaste terrain de jeu pour assembler des blocs dans un univers hétéroclite et créatif. La passion pour l’Architecture m’a orienté dans la construction de dioramas inspirés des univers de SF et de personnages de BD US comme BatmanIron Man, Dr Strange
En démarrant un premier projet de Batcave, j’ai chiné, année après année, à travers le web et les brocantes, ces petites briques de plastique nécessaires à la construction de mondes fantasmagoriques. Ces moments sont parfois chronophages et n’existent qu’au prix de nombreux sacrifices.
Cet univers de Lego est en évolution ou expansion. Devant cette évidence, on constate que rien n’est complètement figé lorsque s’opèrent un processus de construction, déconstruction et reconstruction.
Mon microcosme s’est consolidé grâce à cette méthodologie. Le Marecarium est l’espace virtuel, refuge de mon inspiration où se cristallisent des idées présentes et à venir.
La richesse et la variété de ces briques emboîtables, figurines diverses et autres pièces aux formes multiples m’offrent une formidable liberté de création.
Les constructions Lego se font et se défont, les assemblages évoluent, s’enrichissent ou de nouvelles combinaisons se créent selon les humeurs où l’inspiration du moment. Le temps dédié à cette passion est un investissement rationnel qui s’inscrit dans une logique de cercle vertueux. La rigueur et le souci du détail nécessaires à la construction d’un monde en miniature profitent aux recherches artistiques et aux projections des roughs.
In fine, les briques Lego construisent et/ou déconstruisent l’ego de l’artiste et être un AFOL (Adult Fan Of Lego) permet de donner corps à univers polychrome et polymorphe, sans limites.